HISTOIRE DE L'ARC EN CIEL

Bernard MAITTE

Seuil,Science Ouverte

21 E

ISBN 2.02.056178.6

Avril 05

 

 

 

"Et quand revient le soleil .. les nues  font robes de toutes leurs belles couleurs ,Éet ont coutume  pour recrŽer le monde de prendre en leur poing comme pour aller chasser un arc ou deux ,ou trois,comme elles veulent,qui sont appelŽs arcs-en ciel ,dont nul ne sait comment le soleil les bariole"

 

Comment se  forme  un arc-en -ciel ? De quelles couleurs se bariole-t-il?Quand voit-on l' arc-en ciel secondaire  sŽparŽ  du premier par une zone sombre?

 

Les hommes se posent depuis fort longtemps ces questions,comme l'attestent des expressions linguistiques  variŽes pour le dŽcrire ,ou sa prŽsence dans les mythes:pour la Gense c'est le "signe de l'alliance "entre Dieu et les hommes;selon une vieille croyances des Andes l'arc en ciel provoque une maladie .Pour les alchimistes  l'arc en ciel produit la matire comme mŽlange de la pluie et du soleil.
Bernard maitte,qui avait dŽjˆ composŽ une belle Histoire de la Lumire,nous conte ici la formation de la science de l'arc-en-ciel,en commenant par Aristote le premier ˆ observer  l'arc pour l'expliquer  par la  seule rŽflexion de la lumire ( dans ses MŽtŽorologiques)

La rŽfraction n'appara”t qu'avec  les savants arabes,en particulier par 

Ibn al-Haytham ( au 10¡ime sicle) introduit lÕexpŽrience comme argument de  preuve, fait de la lumire un ensemble de mobiles,distingue son passage sur la rŽtine de son impression au cerveau et parvient ˆ expliquer de nombreuses propriŽtŽs de la lumire par le mouvement dÕun corps grave,tout en restant prisonnier de la science aristotelicienne  É

 

 

Ce ne sont lˆ que deux Žtapes importantes au dŽbut de la  longue histoire de l'arc-en-ciel  .Histoire riche en rebondissements,que Bernard Maitte a dŽtaillŽs

Peu ˆ peu ˆ travers les sicles  l'observation  va se prŽciser  et  les  aspects  distincts du phŽnomne  vont appara”tre :

-optique gŽomŽtrique:rŽflexion,rŽfraction,diffraction

-physiologie de la vision et dŽfinition de ce qu'est  une couleur

Maitte passe en revue la part prise par de nombreux   savants,observateurs, expŽrimentateurs ,certains trs connus comme Kepler,Descartes ,Newton ,Goethe,É

Kepler  fait se former lÕimage vue sur la rŽtine, distingue dŽfinitivement processus optique et transmission nerveuse, donne la thŽorie de nombreux instruments d'optique existants .Pourtant Kepler mle mystique-les couleurs refltent l'harmonie du Monde- et Aristote ,il ne peut aller plus loin dans la thŽorie du phŽnomne
Descartes,lui, publie pour la premire fois la loi de la rŽfraction,explique les couleurs par la rotation de petites boules d'Žther au contact de la surface de l'eau,il est le premier ˆ dissocier l'objet physique lumire de sa perception.

Ses explications seront dŽpassŽes  par celles de Newton qui construit une thŽorie cohŽrente de la lumire et des couleurs :il comprend que la lumire blanche est un mŽlange de sept couleurs fondamentalese explique la polarisationde la lumire.

 

Goethe, s'oppose ˆ Newton ,ˆ son optique trop mathŽmatique et ˆ sa thŽorie des couleurs et pr™ne une phŽnomŽnologie des couleurs.Pour Goethe l'apparence ne peut tre un phŽnomne objectif ,elle doit tre  apprŽhendŽe ( en cela il renoue avec Aristote)  par une thŽorie globale  de la perception:la lumire,c'est la vie ˆ l'Ïuvre dans les phŽnomnes colorŽs.
L' histoire conna”t encore des rebondissements,que nous dŽtaille  Maitte   ( comme les violentes polŽmiques vers 1850 ˆ Cambridge qui remetten en cause les thŽories de l'arc )jusqu'ˆ l'Žpoque moderne o la thŽorie ŽlectromagnŽtique de la lumire (Maxwell ) permet de rŽsoudre les dernires difficultŽs optiques,au cours d'une polŽmique  .Mais  de nouvelles difficultŽs naissent dans l'aspect physiologique de la vision ::la science n'est jamais achevŽe.
Ainsi ˆ travers les sicles ,avec des allers et retours ,des progrs et des reculs ,l'arc en ciel a ŽtŽ objet de rŽflexion,d'expŽrience ,de questionnements  autour de la lumire et de la vision

Bernard Maitte met aussi en valeur  plus les influences mutuelles entre rŽflexions sur le phŽnomne de l'arc en ciel et constructions philosophiques .Ainsi Kant  (en opposition ˆ Leibniz) prend exemple sur  l'arc en ciel pour affirmer une rationaliŽ du sensible,distincte de celle de l'intelligible (d'o  sa distinction entre le phŽnomne et la  "chose en soi ".
Mme si le lecteur non-spŽcialiste doit sauter quelques dŽtails de construction d'optique ,il s'enrichira d'une lecture pleine d'anecdotes colorŽes.

Finalement on donne raison ˆ l'auteur ,malgrŽ la richesse de son livre quand il dit qu'on "ne pourra jamais en faire le tour " .